Etrigane_House - Le forum

Jeux vidéos et autres passions !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Addiction et jeu vidéo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Addiction et jeu vidéo le Lun 15 Déc - 5:10

Grand phénomène de ces dernières années, une nouvelle maladie reprise en cœur par les média en mal de sensation et les thérapeutes en mal de client.
L'addiction au jeu vidéo, le joueur tel un drogué accro à sa came, le nouveau mal du siècle !
Et tout le monde y vas de sa petite émission, de son petit laïus alarmiste pour paraitre intelligent, cultivé, dans l'air du temps !
La dangerosité de cette pratique, peu pousser le joueur en manque à faire n'importe quoi, le massacre de Columbine le prouve, le tueur jouait à GTA.

Kasparov ou la naissance d'un nouveau terroriste.
Hier à 21h20 l'ex champion du monde d'échec c'est fait exploser dans une salle de cinéma qui passait "la diagonal du fou". Titre prémonitoire ? simple coïncidence ? ses derniers mots furent RENDEZ MOI MON JEU !
Madame Kasparov dans tout ses états nous expliques.
Il ne me touchait plus, il était comme un malade, un drogué, alors j'ai décidé de (elle s'effondre en sanglotant et nous faisons ce que nous pouvons pour la soutenir moralement afin quelle puisse nous raconter la suite) de cacher son jeu pour qu'il m'accorde un peu d'attention (elle s'effondre à nouveau en sanglot, c'est bon ! on a ce qu'on voulait, on se casse)
Voilà en effet ou peut mener l'addiction au jeu !
C'était Jules-Edouard Moustik à vous Cognacq-Jay


Oui bon, j’exagère mais moi aussi je veux qu'on lise mon article, finalement je fais comme tout bon journaliste XD

Faut-il pour autant juste s'amuser du phénomène sans le prendre au sérieux ?
Je ne pense pas, bien au contraire, le problème est très sérieux.
Le Japon certainement le pays le plus touché par ce phénomène à même un mot pour ça.
Hikikomori qui est un mot japonais désignant une pathologie psychosociale et familiale touchant principalement des adolescents ou de jeunes adultes qui vivent cloîtrés chez leurs parents, le plus souvent dans leur chambre pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, en refusant toute communication, même avec leur famille, et ne sortant que pour satisfaire aux impératifs des besoins corporels.

La question est pourquoi ?
Trop facile d'accuser le jeu vidéo, pourquoi ?
Que nous propose la société de si excitant ?
Travailler pour toucher un salaire de misère dans une ville pollué, surpeuplé, béton, néon, métro, boulot, dodo et une vie de merde. Pour t'échapper de cette condition deux solution, avoir les moyens ou le jeu vidéo.

Qui n'a jamais fait de tourisme dans un jeu à s’extasier sur le paysage. Jouer non pas pour dégommer du mobs en chaine mais juste pour voyager, voir du paysages, s'aérer l'esprit ? Pour avoir un contrôle sur sa vie, faire des trucs sympa, amusant. Être quelqu'un d'autre dans un univers virtuel ou on est pas un simple travailleur anonyme juste bon à engraisser des multinationales, des PDG et leurs actionnaires ?

Oui c'est inquiétant mais plutôt que de rejeter la faute sur les jeux vidéos ou les joueurs, posons-nous les bonnes questions.
Et ça malheureusement, je ne le voies pas. Les pseudo intellectuel qui traitre du sujet ne remettent pas en cause notre société et pour cause, eux ils en croquent de ce système. Ils n'ont pas envie de le remettre en cause mais pire que ça !

Ils occupent le peuple avec des conneries, des faux problèmes, font diversion sans jamais aborder les vrais problèmes.
Vous voulez parler de l'addiction et ses dangers ? d'accords parlons-en !

Et l'addiction à l'argent, au pouvoir ?
Ce sont des addictions bien plus dangereuses que le jeu vidéo mais pourtant on en parle jamais. Je suis même pas sûr que le concept existe alors que dans les faits, cette addiction, met dans la précarité des millions, des milliards de personnes. Elle est même à l'origine d’innombrables guerres et tout ça pour quelques dollars de plus ? (t'as vu Etri, moi aussi j'ai vu des Morricone Wink )
Ce rapport malsain que beaucoup de ce qu'on appellent "grand de ce monde" (je rigole, juste des malades pour la plupart, des meurtriers, des inconscients) entretiennent avec l'argent et le pouvoir et tout ça pourquoi ?
sans doute pour aller se masturber dans un coin en pensant à leurs comptes en banques et aux innombrables débiles qui leurs accordes tant d'importance alors qu'ils ne sont rien.

C'est triste :'(


C'était un petit coup de gueule et j'espère que vous aurez autant trouvé ça amusant, qu’intéressant.

Je tiens à préciser que tout les psy ne tienne pas le même discours.
Certains psychiatres remettent en cause la notion d'addiction appliquée à des objets qui ne sont pas des drogues, comme les jeux vidéo, le travail ou le jogging, argumentant que dans ce cas, on pourrait avancer que toute passion est pathologique.

Voilà un peu les faits rétablis et peut être une matière à pensé, de plus si jamais on viens à vous emmerdez avec votre passion vous pourrez rétorquer que de toutes façon, celle ci est moins dévastatrice que celle de l'argent et du pouvoir qu'on ne dénonce quasiment jamais.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Addiction et jeu vidéo le Lun 15 Déc - 12:32

Heva

avatar
Fièvre acheteuse
c'est pas faux

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Addiction et jeu vidéo le Lun 15 Déc - 15:55

Heva a écrit:c'est pas faux

PercHeval c'est quoi que tu as pas compris ? lol!

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Addiction et jeu vidéo le Lun 15 Déc - 18:40

Tout le monde ne l'a pas l'addiction aux jeux vidéos, encore heureux.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Addiction et jeu vidéo le Lun 22 Déc - 11:12

poiro

avatar
Le pavé de Poiral
La dépendance aux forum de discussion est plus forte encore geek

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Addiction et jeu vidéo le Mar 23 Déc - 20:53

poiro a écrit:La dépendance aux forum de discussion est plus forte encore geek

Mdrrr. Vous êtes en train de me donner l'image d'un dealer !!!!
Je proteste !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.etrigane.com

7 Re: Addiction et jeu vidéo le Mar 23 Déc - 21:18

Heva

avatar
Fièvre acheteuse
LuciferDeus a écrit:
Heva a écrit:c'est pas faux

PercHeval c'est quoi que tu as pas compris ? lol!

j'ai bien compris tes arguments , mais je vais demander à "HevaNoé" de me filer un coup de main pour argumenter la chose tongue clown


"je suis sortie"

Voir le profil de l'utilisateur

8 Addiction ou pas... moi j'en suis ! le Mer 31 Déc - 17:23

Moi je me déclare clairement "addict" aux jeux vidéo.
Pourquoi ?
Parce que cumulé (depuis ma majorité) plus de temps "tout seul" que "accompagné par la gente féminine".
Donc seul, livré à moi-même (pas sympa pour l'administratif, je suis comme Môôôssssieur Theyvenoux, j'ai une phobie des papiers gouvernementaux), donc solution de facilité, je joue !
A l'excès.
Et j'aime ça.
(Peut-être plus que "d'autres jeux" puisque l'on a pas les réprimandes qui suivent après la destruction de cette satané base de salopiauds qui me gavaient depuis des lustres).
Jamais de plaintes d'un côté (irl) , j'ai eu rapidement tendance à préférer les invectives des gens que je dessoude pour faire augmenter ma satisfaction...

J'ai passé 9 ans de ma vie dans l'informatique à "donner à manger à du vent", je suis revenu à mes premières amours, à savoir le "bien manger"... cuistot de formation.

Et puis "merdum"... si un jeu vidéo devait nous pousser à descendre dans la rue pour dessouder les voisins... ben changez de jeux !
Si vous me "suivez", je n'ai jamais mentionné de jeu qui pousse un gamer à descendre un humain (beaucoup de jeux de shoots, même anti "muslims" ou autres selon les cas.
Je respecte les gens... sauf mes zombis dans Left4 Dead.
J'aime gérer des gnomes (Craft The World et Gnomoria), j'aime gérer des persos (Mes Eva et Olga du récent Divinity)... et alors ?
Suis-je un dingo ?
Honnêtement, si oui, je suis prêt à me jeter direct dans les flammes !
cheers

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Addiction et jeu vidéo le Mer 31 Déc - 18:21

Heva

avatar
Fièvre acheteuse
Et tu joues à quoi en ce moment Fixer ?

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Addiction et jeu vidéo le Sam 31 Jan - 11:24

Bon, je vais faire court, car j'ai déjà écris un message sur un forum que je fréquente beaucoup, et qui est malheureusement vrai:

*quelque chose* a changé la mienne. (de vie)
Comme vous le savez, je suis considéré comme le petit intello, bizarre, trop intelligent. Je traîne avec des gens, mais j'ai l'impression d'être de trop. De casser l'ambiance en faisant des blagues foireuses, en ne comprenant pas, ou, simplement, en étant moi. J'ai constamment l'impression qu'on se moque de moi, qu'on ne veuille pas de moi. Bref, je me sens mal.
Je passe mon temps sur l'ordinateur. Mes parents me le reprochent souvent et on s'engueule souvent à cause de ça. Je déteste ça. Et pourtant... Et évidemment, mon imaginaire créer des "idées noires"....
Mais j'ai une raison de rester sur l'ordinateur. Et c'est vous. L'ordinateur c'est comme... Une seconde vie. J'ai tout recommencé à zéro pour en arriver là. Des connaissances, des amitiés qui sont nés, même de l'amour. Vous êtes toujours là pour moi et moi pour vous. Vous ne me jugez pas, vous rigolez à certaines de mes blagues, vous m'appréciez... C'est ma seconde vie, et elle est parfaite. Merci
Mais il y a un problème... Lorsque je suis triste ou que je me suis engueulé avec mes parents, que je me sens seul... J'ai envie de supprimé ma vie réelle pour n'avoir que ma vie *quelque chose*... Je sais, c'est idiot, mais pourtant... Je le sens, je le sais, juste que j'en ai (souvent) marre de la vie actuelle. Je sais que si je la perds, je vous perds aussi, mais rien n'y fais... Voila le problème.
Mais je tiens tout de même à vous remercier du plus profond de mon cœur pour être là. Là pour moi, et sachez que je vous suis entièrement reconnaissable et ferai tout pour rester avec vous et vous faire plaisir. En un mot...
Merci

Ma vie est pourrie, et j'aime mon ordi, je suis scotché déçu H24, mais ça me plait. Au moins, sur internet, j'ai une vie, une vraie, pas une suicidaire. Je suis tellement addict que lorsque mes parents ont mis une limitation de temps, j'ai chialer. Oui Môssieurs, j'ai chialé. Car c'est comme me privée d'une part de moi, d'une part de moi que j'aime, pas l'horrible que je montre, pas le monstre que je suis, car pour les autres, je suis comme un monstre, un être pas normal...
Et à cause de ça, j'ai déjà tenter de me suicider, oui. J'ai souvent eu envie de le faire. Je suis une bête "Hyper social" j'ai besoin de contact humain, pas de rejet et de solitude.  De plus, je suis "Hyper sensible" une chose ne va pas, je vais mal, dans les extrêmes. Je ne peux rien supporter. Les bagarres, les disputes m'insupportent au plus haut point. Je pleure des fois quand je vois des amis s'engueler. Je crie tellement, je pleure tellement (et plus étant petit) que résultat: j'ai eu des nodules, pour vous dire.
Un défaut en plus, super! Une voix bizarre! Et aiguë avec ça!

Donc oui je suis addict, oui c'est mal, oui c'est inutile, mais la vraie vie, pour moi, est pire.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Addiction et jeu vidéo le Jeu 23 Juil - 12:22

Note : ce post semblera incompréhensible aux néophytes. En effet, j’utilise dedans un vocabulaire propre que je n’ai pas envie d’expliquer. Comprendra donc celui qui pourra, le but ici étant ailleurs.
Merci à vous. Lord

Autant vous dire que j’hésite depuis longtemps à poster quelque chose sur ce topic…

J’ai lu les interventions et celle d’Etix m’a touché profondément. J’aimerais donc vous parler et dévoiler un morceau de ma vie que j’ai clôturé il y a longtemps et qui pourtant me guette encore aujourd’hui.

J’ai été un « WoW addict » pur et dur. Le jeu est sorti quand j’étais encore à l’école (pour vous français je ne connais pas vraiment l’année mais la dernière qui donne le diplôme qu’on nomme chez nous la rheto, chez vous peut être l’année du BAC ?). Avec un ami fan on a séché les cours pour camper devant le magasin pour l’avoir en exclusivité. A ce moment, on était plus de le phénomène de mode : on jouait tous plus ou moins à Warcraft ou bien à DAoC et donc la venue de WoW était une révolution. Avoir un jeu vidéo bien ficelé sur une licence aussi populaire ne pouvait faire qu’un carton.

Bref on a commencé à jouer. Tranquillement au départ de manière normale. 1 à 2 heures par jour au départ ou mon ami et moi on se connectait sur msn pour pouvoir parler en direct, avec un énorme micro avec un mousse te touchant limite la bouche. Je peux en parler avec du recul à présent mais c’est mon ami qui a plongé avant moi, m’entrainant malheureusement avec lui…

J’arrivais à me limiter à ces quelques heures par jour, faisant du sport à côté et autre. Mon ami non. Du coup quand je me connectais, il prenait de l’avance. Quelques niveaux d’abord, puis beaucoup. Du stuff en plus, le fait de faire des donjons le mettant de plus en plus hors de portée. Quand je me connectais à ces moments, il ne me parlait plus beaucoup. Il me disait qu’il fallait que je level up pour le retrouver. La compétition amicale entre 2 amis… J’ai commencé à jouer plus afin de rattraper mon retard de leveling. Ce level 60 me semblait impossible. Puis un beau jour délivrance ! lvl 60 atteint ! Enfin je vais pouvoir rejouer avec mon ami !

Désillusion… Son stuff est nettement meilleur, il est dans une bonne guilde et moi, impossible de prétendre y rentrer par manque de stuff et de skill. Je me retrouve donc contraint à devoir faire du pick-up en instance pour essayer d’espérer encore une fois mon retard. Mais c’est impossible sans guilde, le pick-up étant insupportable.

Débarque alors le 1er système d’honneur ! Les VH et les BG ! Révélation ! Je me stufferai ainsi et j’améliorerai mon skill ! Je pick-up jusqu’au jour ou je tombe dans un bg ou une guilde joue avec moi ! Je peux la nommer sans soucis car il me semble dissoute depuis longtemps, même si certains membres sont encore actifs. Il s’agit de la « Rage Against The Palouf » ou la « RATP ». L’ambiance est excellente ! Les gens sont ultra sympa et de tout horizon. Je me lie vite d’amitié avec le GM et je l’intègre. Je ne ferai pas de récit de comment ça fonctionnait à l’époque (2005) mais le système PvP était horrible. Il fallait jouer non stop pour prendre des points et ne pas se faire dépasser au classement. L’objectif de tous était le rang 14 de « Grand Seigneur de Guerre ». La RATP en comptait déjà 2, je voyais vraiment le rêve possible. Je passe à 7 heures par jour minimum sur Wow à présent. Je monte les rangs petit à petit. On se frite avec une autre guilde qui se créer de notre côté et qui rentre en compétition avec nous… Du coup, on doit jouer encore plus, je passe quasi tout mon temps sur WoW. Je ne m’arrête que pour l’afk-bio et les cours que je n’ai jamais lâché même si dès que je quittais mon pc, le jeu prenait mon esprit et mes pensées. J’obtiens finalement le rang 14, full stuff et arme épiques, je ne suis pourtant pas heureux ! J’abandonne directement le PvP, dégouté de la façon dont j’ai du jouer pour y arriver.

Je me retourne vers mon ami afin de pouvoir le rejoindre. On doit négocier avec sa guilde… Bah oui « le stuff pvp n’est pas opti pour PvE mec… » mais bon le rang 14 prouve que le skill est là donc ils acceptent. Je me dis que ca sera surement plus tranquille ? OmG…

Raid chaque soir de 19h30 à 1h30. Je pensais me dire que je ne jouerais que le soir mais impossible de ne pas me connecter. La force de ce jeu est qu’il y a TOUJOURS quelque chose à faire. Up ses métiers, améliorer son stuff avec des objets de quête, et j’en passe… Du coup, tu te connectes dès que tu peux et tu ne quittes plus le jeu de peur de ne pas être pris dans le raid qui commence toujours à se monter à l’avance.

Au début, tu galères, tu ne dis rien, tu suis et tu écoutes. C’est bien rodé les guildes, surtout les grosses… Chaque classe à son officier, chaque officier dépend d’un adjoint qui dépendent du GM. Chacun à ses ordres et ses tactiques. A toi de te plier à ça comme à la sainte parole. Ma chance est que la plupart des joueurs de ma classe sont stuffés. Du coup, quand un loot shaman sort, je peux l’avoir ! En 2 semaines, je suis moitié T2 (le best à l’époque) moitié T1 avec des proc et bijoux de AQ 40 ! L’officier de ma classe parle souvent avec moi, me demandant comment c’était passé mon aventure PvP. Je me fais remarqué rapidement et bientôt on me demande de devenir officier. Du coup, ta vision du jeu change. Tu dois devenir plus sérieux ! Tu as des responsabilités. Cette guilde est au top des guildes européennes francophones et toi tu veux pas paraitre bidon.

Je suis au pire de mon addiction. J’étais bon élève et j’ai réussi à réussir ma dernière année mais depuis je ne fais plus rien. J’ai arrêté mes activités. N’étant pas sorteur à la base, mes parents ne se méfient pas du fait que je ne vois pas mes potes et ne savent pas ce que je fais réellement. Je dors 2 heures par jour. Je prends 15 minutes pour une douche (et encore 15 minutes c’est encore beaucoup). Je mange devant mon pc car j’ai investi dans un micro-onde. Il m’arrive de pisser dans une bouteille vide quand je raid et que je ne peux pas lâcher l’écran.

Et puis, c’est Blizzard qui foire. Leur annonce de Burning Crusade rend les gens fou. La tour de Medhiv est prise d’assaut car c’est le lieux ou les mobs 61-62 se trouvent. Ils sortent les 2 dernières semaines avant le lancement de BC une instance dans les Malterres de l’Est nommée Naxxramax. Blizzard la retirera à BC car toutes les guildes s’explosent sur les premiers trash mobs… Le soucis se pose déjà là de la différence de niveau.

On reçoit une semaine de test gratuit sur BC et là c’est le drame… L’objet vert remis pour la 1ere quête qui est de simplement prendre un fly est meilleur que ton loot épique T2… Tu continues un peu et tu rends compte que tu es totalement useless. A ce moment, Blizzard a perdu énormément d’anciens joueurs mais cette perte a été compensée par l’arrivée massive de nouveaux alors pas de soucis…

Ca a été le déclic pour moi. Je me suis rendu compte que ces 2 ans étaient du vent. Je regarde ou j’en suis et je découvre que je n’ai pas « trop » souffert. J’ai réussi mon année, mon cercle d’amis avaient l’habitude de pas me voir souvent donc je n’ai pas perdu grand-chose à part mon temps et ma fierté. Mon ami du début lui a morflé… Il a perdu sa copine et ses amis. Il a raté son année et va surement raté encore. On en discute et lui ne veut pas abandonner. Moi si…

Du coup je coupe tout lien avec le jeu. J’abandonne tous les contacts, les forums et autres. Je disparais. Je sors de ma bulle. Je lis des témoignages et des articles de presse. J’entends parlé de ce garçon américain qui a essaéz de faire comme son mage et qui a tenter de se jeter en pensant qu’il avait plume (sort permettant d’éviter les dégâts de chute). Je repense à mon parcours et je me rends compte d’où je viens. Je reprends mes études que je réussi (mon master d’histoire puis mon bachelier en éducation). Je me présente souvent comme un ancien joueur de WoW. Durant mes cours d’éducation, un professeur avec qui je me lie entend mon histoire et me propose de témoigner devant des jeunes. Ca se passe « mitigé ». Certains sont très réceptif, d’autres moqueurs d’autres quasi insultants.

Mon prof m’a soutenu durant mes études, ou je me suis spécialisé dans le lien entre l’éducation et le jeu (quelque soit sa forme). Curieusement, je découvre avec lui les caractères des « geeks » au sens ou je l’entends maintenant et dans lequel je me sens bien, bref l’esprit qu’il règne ici. Je sais ce que peut représenter l’addiction du jeu, même si mon expérience ne porte que sur un seul en particulier.
Il y a tellement de chose à prendre en compte. Le mal être de certains jeunes (Etix par exemple ou il explique bien ce qu’il ressent), le regard des autres, le fait d’être accepté par une communauté voir d’être reconnu, le fait de se sentir bon dans quelque chose,…

On pourrait discuter des heures sur chacun de ses aspects, mais il n’y a qu’entre « geeks » qu’on peut se comprendre. Qu’entre « addict » qu’on peut se comprendre. C’est encore le sentiment que je ressens viscéralement même si je sais qu’il peut être faux.

Et il y a une semaine, j’ai voulu voir comment le jeu avait évolué. J’ai téléchargé l’édition découverte et en 3 jours j’ai 6 perso lvl 20 (maximum possible en découverte). Le jeu est toujours plaisant mais je me connais et je me dis que si j’y retourne je n’ai pas vraiment idée de la façon dont je pourrai me contenir. C’est du genre « aller encore une quête, ce lvl est bientôt atteint, il n’est que minuit » et autres. J’ai même essayé d’arranger la chose en embarquant Heva avec moi Embarassed

Bref c’est mon vécu qui m’a aidé à me forger et à être comme je suis. Ca m’a orienté et façonné et j’arrive réellement à en parler posément. Le fait de confier ceci a un effet libérateur, même après tant d’années (presque 10 maintenant). Je ne sais pas si ce post sera lu ou bien si il y aura des réactions. Je tiens juste à dire que je suis toujours disponible pour en parler (forum ou mumble ou autre) ou bien pour défendre mes positions face aux personnes ne comprenant pas ce qu’on peut vivre dans ces moments.

A méditer sérieusement

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Addiction et jeu vidéo le Jeu 23 Juil - 13:54

Mereck_bxl

avatar
Aristo-Charpentier
Wow, c'est le mal !

J'ai bien essayé un peu, mais j'ai eu dur, et n'ai jamais accroché.

En fait, je n'ai jamais accroché à un mmo, ni même au multi dans les autres jeux.

Ce qui fait que je n'ai pas été atteint par cette folie de concurrence ou ce sentiment de devoir suivre ou mener quelqu'un.

En plus de ça, blizzard a foutu des pandas, hérésie suprême ! C'était le coup de grâce à mes yeux pour ce jeu que je n'ai déjà pas vraiment apprécié.
Ce qui n'était qu'un simple gag de développeurs dans WC3 est devenu une part intégrante du jeu, et ça, ça me débecte. Si Blizzard devait pondre WC4, je risquerait fort de ne pas le prendre à cause de ça.


Ceci dit, je joue beaucoup de manière générale et n'ai pas de vie sociale, mais c'était déjà ainsi avant que je ne joue, j'ai toujours eu difficile à être en société. Si je n'avais pas eu de pc, je ne me serais consacré qu'aux animés et manga.


Pour en revenir à l'addiction, on devrait prendre des mesures interdisant, dans des jeux comme wow, de laisser jouer quelqu'un pendant trop longtemps sans message d'avertissement.

Ne serait-ce que comme dans Anno1404 je crois, ou d'autres parfois, où il y a un petit message annonçant que ça fait assez ;longtemps qu'on joue, et qu'on devrait faire une pause.

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Addiction et jeu vidéo le Jeu 23 Juil - 15:09

Mereck_bxl a écrit:Wow, c'est le mal !

J'ai bien essayé un peu, mais j'ai eu dur, et n'ai jamais accroché.

En fait, je n'ai jamais accroché à un mmo, ni même au multi dans les autres jeux.

Ce qui fait que je n'ai pas été atteint par cette folie de concurrence ou ce sentiment de devoir suivre ou mener quelqu'un.

En plus de ça, blizzard a foutu des pandas, hérésie suprême ! C'était le coup de grâce à mes yeux pour ce jeu que je n'ai déjà pas vraiment apprécié.
Ce qui n'était qu'un simple gag de développeurs dans WC3 est devenu une part intégrante du jeu, et ça, ça me débecte. Si Blizzard devait pondre WC4, je risquerait fort de ne pas le prendre à cause de ça.


Ceci dit, je joue beaucoup de manière générale et n'ai pas de vie sociale, mais c'était déjà ainsi avant que je ne joue, j'ai toujours eu difficile à être en société. Si je n'avais pas eu de pc, je ne me serais consacré qu'aux animés et manga.


Pour en revenir à l'addiction, on devrait prendre des mesures interdisant, dans des jeux comme wow, de laisser jouer quelqu'un pendant trop longtemps sans message d'avertissement.

Ne serait-ce que comme dans Anno1404 je crois, ou d'autres parfois, où il y a un petit message annonçant que ça fait assez ;longtemps qu'on joue, et qu'on devrait faire une pause.

effectivement dans Anno 1404 tu as un message qui te prévient à partir de 2h non stop sur le jeu et que revient toute les 2 heures jusqu'à 6h d'affilé. Il existe certaines mesures comme des contrôles parentales mais a activé via le compte et à mon époque je voyais mal mes parents me dire "active ça pour moi".

Concernant la politique de Blizzard... N'oublie pas qu'elle a été racheté par Activision et que c'est depuis lors que ca a dérapé. Aux yeux de beaucoup de joueurs, Wow est resté excellent jusqu'à la fin de BC. Les gros soucis sont arrivés avec Lich King et son DK OPCheat. Les pandarens sont pour moi aussi une totale hérésie. D'ailleurs ils s'en sont mordu les doigts.

Sinon je n'ai pas vraiment de vie sociale non plus dans le sens ou à chaque fois que je voyais des gens c'était pour jouer (JdR, jeux de société, cartes et autres). Encore aujourd'hui, je n'ai pas réellement d'amis autre que les personnes que je côtoie via les jeux quels qu'ils soient.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Addiction et jeu vidéo le Jeu 23 Juil - 19:01

Pavé César, on te salue o/

Moi j'ai eu aucune difficulté à comprendre donc bon~

Alors déjà merci à toi (même si tu m'as évoqué que deux fois) ça m'a touché o/

Ensuite je me dit que ça doit être l'enfer. Personnellement je ne joue pas tellement, je passe surtout mon temps à discuter... Comme une autre vie comme je l'ai dit.

Moi ma vie sociale bah... Yen a pas du tout x3 Mise à part mon club Rpg et mon ancien club théâtre je sors jamais '-' Au collège je traînais avec des gens c'est tout, sinon moi quand je rentre c'est ordi direct. Bon en temps d'école jsuis obligé de me coucher vers 21h~22h

Alors j'ai trouvé une solution car étant bon élève sans travailler je me suis dit que j'allais quand même avoir des difficultés (quand j'ai vu mon frère et un pote passé de 16 à 14 voir 12 de moyenne...) malgré mes aisances certaines, je me suis dit un mot: internat. C'est une solution non? Tu passe moins de temps et tu as des temps de travail. Après je sais pas si ya des salles informatiques mais bon.

En gros je comprends ce que tu ressens, c'est bien triste et tant mieux que tu t'en sois "sorti" malgré tout ça. J'espère ne pas dévier.

Merci pour ton témoignage study

P.S.: en fait l'addiction permet de faire de merveilleuse rencontre aussi, on ne l'a pas vraiment dit, vous êtes d'accord hein?

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Addiction et jeu vidéo le Jeu 23 Juil - 22:54

Mereck_bxl

avatar
Aristo-Charpentier
LordIsaak a écrit:effectivement dans Anno 1404 tu as un message qui te prévient à partir de 2h non stop sur le jeu et que revient toute les 2 heures jusqu'à 6h d'affilé. Il existe certaines mesures comme des contrôles parentales mais a activé via le compte et à mon époque je voyais mal mes parents me dire "active ça pour moi".

Concernant la politique de Blizzard... N'oublie pas qu'elle a été racheté par Activision et que c'est depuis lors que ca a dérapé. Aux yeux de beaucoup de joueurs, Wow est resté excellent jusqu'à la fin de BC. Les gros soucis sont arrivés avec Lich King et son DK OPCheat. Les pandarens sont pour moi aussi une totale hérésie. D'ailleurs ils s'en sont mordu les doigts.

Sinon je n'ai pas vraiment de vie sociale non plus dans le sens ou à chaque fois que je voyais des gens c'était pour jouer (JdR, jeux de société, cartes et autres). Encore aujourd'hui, je n'ai pas réellement d'amis autre que les personnes que je côtoie via les jeux quels qu'ils soient.

Perso, j'avais laissé tombé wow avant même les extensions : le jeu n'étant pas mauvais, mais le côté social, y compris dans les mmo, j'y arrive pas.

C'est dommage car il y a eu des mmo que j'aurais vraiment apprécié - comme le mmo warhammer par exemple (dommage qu'il n'ait pas pu être transposé en solo car j'aimais bien les personnages et compétences...).


Sinon, irl, je n'ai personne pour jouer déjà à la base, donc même là je n'en ai pas - j'aimerais bien pourtant, mais les interactions sociales sont difficiles pour moi.

Heureusement que je sors le chien et croise des gens ainsi, sinon ce serait pire encore. Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

16 chouette témoignage le Ven 24 Juil - 11:39

juste un petit post pour te remercier de ton témoignage sincère LordIsaak, et puis dire que je trouve ça très chouette d'essayer de sensibiliser des jeunes. C'est vrai que quand on porte ce type de parole on a parfois l'impression de prêcher dans le désert. Pour faire quelques interventions moi-même sur d'autres sujets, je me dis toujours que si ça a servi pour une seule personne ça vaut le coup quand même.
concernant WoW, j'ai juste essayè, il y a quelque temps...pas vraiment convaincu par l'univers en fait. Le seul MMO auquel je me suis adonné étant Secret World, justement pour son univers. Ça demande beaucoup de temps pour leveller, aussi, avec une vie familiale c est difficilement compatible. Et puis, quand je squatte longtemps sur un jeu, j'ai l'impression de passer à côté de plein d'autres. C'est comme une dépendance à une espèce de 'multivers', à plein d'imaginaires différents.
Ceci dit, je serais sans doute vraiment tombé dans ce travers de notre hobby préféré si j'étais né plus tard...ma compagne me dit quelquefois que c'est une dépendance. Ça ne m'empêche rien d'autre que de lire moins, aussi je ne souscris pas complétement à ce point de vue.
Quoiqu'il en soit reçoit tout mon soutien dans ta quête !

à bientôt !

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Addiction et jeu vidéo le Lun 27 Juil - 8:39

polhair a écrit:juste un petit post pour te remercier de ton témoignage sincère LordIsaak, et puis dire que je trouve ça très chouette d'essayer de sensibiliser des jeunes. C'est vrai que quand on porte ce type de parole on a parfois l'impression de prêcher dans le désert. Pour faire quelques interventions moi-même sur d'autres sujets, je me dis toujours que si ça a servi pour une seule personne ça vaut le coup quand même.
concernant WoW, j'ai juste essayè, il y a quelque temps...pas vraiment convaincu par l'univers en fait. Le seul MMO auquel je me suis adonné étant Secret World, justement pour son univers. Ça demande beaucoup de temps pour leveller, aussi, avec une vie familiale c est difficilement compatible. Et puis, quand je squatte longtemps sur un jeu, j'ai l'impression de passer à côté de plein d'autres. C'est comme une dépendance à une espèce de 'multivers', à plein d'imaginaires différents.
Ceci dit, je serais sans doute vraiment tombé dans ce travers de notre hobby préféré si j'étais né plus tard...ma compagne me dit quelquefois que c'est une dépendance. Ça ne m'empêche rien d'autre que de lire moins, aussi je ne souscris pas complétement à ce point de vue.
Quoiqu'il en soit reçoit tout mon soutien dans ta quête !

à bientôt !


Il est vrai que l'univers est particuliers. Beaucoup se sont plein déjà à l'époque des graphismes (que j'aime perso mais les gouts et les couleurs...) mais quand on pousse un peu, on découvre le Lore de Warcraft qui est simplement très riche et très drôle. Après, la question du fait que Wow le détruit peu à peu être un autre débat, qui à l'époque du vanilla ou je parle ne se posait pas encore.

Pour les témoignages, je ne l'ai fait qu'une fois. Disons que c'est assez bizarre car comme j'ai pu le voir, le temps avait passé et la discussion était à 2 vitesses... parler de quelque chose qui a changé fortement ne permet pas d'accrocher comme on le voudrait. Le fait d'avoir des jeunes compréhensibles aident mais quand on voit des personnes qui sont à la limite de la moquerie voire de l'insulte c'est autre chose. Mais comme tu le dis, si j'ai pu au moins conscientiser une personne, ça m'a suffit.

Sinon j'ai craqué il y a quelques jours et j'ai repris ce jeu. J'avais énormément d'appréhension car comme un alcoolique, j'avais peur que reprendre même un peu me fasse totalement replonger. Cependant, j'arrive à me dire "j'arrête" et à déconnecter assez facilement et vite. Pour le moment, je suis en phase "redécouverte" et je m'amuse à comparer ce qui a changé. Espérons que tout aille bien!

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum