Etrigane_House - Le forum

Jeux vidéos et autres passions !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'éducation par le jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 L'éducation par le jeu le Lun 23 Fév - 12:33

Hello communauté,

J'ai un peu de temps donc je traine sur le forum et je poste, je poste, je poste!

J'aimerais cependant vous demander quelque chose. J'ai effectué plusieurs TFE sur l'éducation par le jeu pour mon diplôme (que j'ai obtenu soyez rassuré).

Mais je voudrais savoir ce que vous en pensez. L'éducation par le jeu est-elle possible? Dans quelle mesure? Y a-t-il des choses qui ne peuvent pas être traitées sur un thème ludique? Etc etc.

Le sujet est vaste et mon flou est volontaire. Je n'ai pas envie de vous diriger vers telle ou telle idée, je voudrais simplement l'avis de gens passionnés par le jeu (quelque soit sa forme) et votre avis m'intéresse.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous vous souveniez de votre cours ou vous chantiez les tables de multiplication alors qu'il s'est déroulé il y a plus longtemps que votre cours d'algèbre que vous avez totalement zappé?

Cela vous inspire-t-il? Lâchez-vous ça m'intéresse Embarassed

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: L'éducation par le jeu le Jeu 6 Aoû - 18:54

Hello,

Comme je visite un peu le forum, je viens de remarquer ce sujet antédiluvien et en jachère qui m'intéresse aussi.

Je ne suis pas certain que cela soit toujours la meilleure forme d'apprentissage, néanmoins elle est utilisée depuis fort longtemps (les jeux olympiques n'étaient rien d'autre qu'une forme d'éducation aux arts martiaux par le sport et le jeu) et plus récemment dans nombre de pédagogies innovantes ou plus centrées sur l'élève (comme la pédagogie Montessori).
De même les wargames ont été utilisés depuis longtemps dans les académies militaires pour enseigner les bases de la stratégie.

Avec l’avènement du numérique, le concept de serious game a été développé : il s'agit de jeux vidéo qui ont un but essentiellement éducatif.

En fouillant sur un moteur de recherche (je suis nouvel inscrit donc je ne peux poster aucun lien pendant une semaine), tu pourras trouver
- un dossier de l’Éducation Nationale sur le thème des "jeux sérieux"
- une émission d'Arrêt sur images sur le même thème (il faut être abonné pour la voir, mais je peux vous parrainer les gens intéressés pour qu'ils aient accès au site gratuitement pendant un mois).

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: L'éducation par le jeu le Ven 7 Aoû - 15:59

Babeldemeter a écrit:les jeux olympiques n'étaient rien d'autre qu'une forme d'éducation aux arts martiaux par le sport et le jeu


Tu pourrais développer, je n'ai jamais entendu parler de cet aspect avant de lire ta contribution.

J'ai refait quelques recherches et je n'ai rien trouvé qui parle de ce lien par l'éducation entre jeux olympique et arts martiaux.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: L'éducation par le jeu le Ven 7 Aoû - 19:01

Salut à toi, Le Saint.

Pour que les choses soient claires, je parlais bien entendu des jeux olympiques antiques (même si le développement des cours de gymnastique au début du 20ème siècle est liée non seulement aux politiques hygiénistes en cours mais aussi, en particulier dans les régimes totalitaires, à un désir de maintenir en bonne forme physique une population susceptible d'être appelée aux armes.

Mais je reviens aux cités grecques.

Le développement d'armée de citoyens-soldats nécessite la création de lieux et d'exercices destinés à leur entrainement.

Les gymnases servaient à l'entrainement des hoplites (d'ailleurs le mot athlète vient du grec athlon qui signifie en premier lieu "combat" puis "lutte sportive") à travers des disciplines sportives assez proches des pratiques guerrières.

Cet extrait de Lucien de Samosate est assez clair :
A l'un ils enseignent le pugilat, à l'autre le pancrace, afin que tous s'habituent à supporter le travail, à affronter les coups d'un adversaire, à ne pas se détourner par crainte des blessures. Cette habitude produit en eux deux effets qui sont pour nous de la plus grande utilité : elle nous les rend plus intrépides dans les périls, plus prodigues de leur personne, et, d'autre part, plus vigoureux et plus patients. Ces jeunes gens qui luttent tête baissée apprennent à tomber sans danger, à se relever avec facilité, à pousser rudement un adversaire, à l'enlacer, à le faire ployer, à le serrer à la gorge, à l'enlever de terre : exercice éminemment utile, puisqu'il leur fait acquérir la première et la plus précieuse des qualités, qui est d'avoir un corps endurci à la fatigue et presque insensible à la douleur. Un autre avantage, non moins important, c'est qu'ils auront beaucoup d'expérience à la guerre, s'ils se trouvent dans la nécessité de faire usage de leur science. Il est évident qu'un homme exercé de la sorte, se trouvant aux prises avec un ennemi, l'aura bientôt renversé par un croc-en-jambe, et que, s'il tombe, il saura se relever bien plus vite. Dans tout cela, en effet, Anacharsis, nous avons en vue le combat à main armée, et nous croyons que des soldats formés par ces exercices servent plus utilement leur patrie, lorsqu'après avoir assoupli et rompu leurs corps mis à nu, nous les avons rendus plus vigoureux et plus robustes en même temps que légers, capables d'une forte tension musculaire, et redoutables, par cela même, aux ennemis.

Le pentathlon comprend cinq épreuves : lancer du disque, lancer du javelot, saut en longueur, course à pied et lutte.

  • Le lancer du javelot est évidemment une pratique martiale (les peltastes étaient une infanterie légère, armée notamment de javelots). Même si il semblerait que peu à peu la discipline sportive se soit écartée de la technique guerrière : au départ il s'agissait de toucher une cible, puis de lancer le plus loin possible.
  • Le lancer du disque ne paraît pas avoir une origine martiale. Mais servait également à travailler la coordination, la dextérité, la puissance.
  • Le saut en longueur entraine les athlètes à franchir d'éventuels fossés ou obstacles.
  • La course à pied est une discipline qui constitue toujours un exercice essentiel de toutes les formations militaires. D'autant qu'il existait dans l'antiquité des courses en armes (qui clôt les jeux olympiques), des courses d'obstacles.
  • Évidemment, la lutte est une technique guerrière.


Les autres épreuves olympiques comprennent différentes courses et trois formes de combat : lutte, pugilat et pancrace. Encore des disciplines guerrières.

Les épreuves hippiques de course de char sont, elles, devenues purement sportive dans la mesure où la cavalerie supplante rapidement le char de guerre.

Ainsi donc les différents jeux olympiques, pythiques, néméens, etc. servent à l'entrainement des guerriers grecs et à leur éducation martiale.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: L'éducation par le jeu le Sam 8 Aoû - 18:22

Ok, je n'avais pas compris que tu parlais de la Grêce antique.

En y réfléchissant, Pierre de Coubertin était à la base un pédagogue, il y aurait donc surement un lien avec ce que tu expliques plus haut.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: L'éducation par le jeu le Dim 9 Aoû - 0:04

Le Saint a écrit:Ok, je n'avais pas compris que tu parlais de la Grèce antique.

C'est fort aimable de ta part de présenter les choses ainsi, mais en fait je n'avais pas précisé "jeux olympiques antiques", donc mon propos n'était pas assez clair.

Cependant, il semble que la mise en place d'une éducation sportive à la fin du XIXème siècle obéisse à des logiques asses similaires de celles que l'on retrouve dans la Grèce Antique. Si je cite la page wikipedia traitant de l'Education Physique et Sportive :

Wikipedia a écrit:Selon Pierre Arnaud (in Le Militaire, l’Écolier et le Gymnaste, PUL, 1985), le début de la Troisième République favorise l'émergence d'une gymnastique qui se scolarisera au fur et à mesure de l'obligation scolaire. Les objectifs sont multiples :

Former des soldats : Les exercices militaires gymniques de la fin du XIXe siècle jusqu'à la Première Guerre mondiale avaient comme ambition de former des individus patriotes, forts du sentiment d’appartenance à une nation avec la volonté de la défendre.
Former des professionnels : Formation de base pour le travail.
Acquérir une bonne santé : Lutte contre les maladies, surmenage et dégénérescence de la race. Santé psychique.
Former des citoyens : Pour la IIIe République, il s’agit pour établir un nouvel ordre social d’instaurer un nouvel ordre mental. Projet éducatif basé sur les valeurs de laïcité, de tolérance et de relativisme.

C'est à la même époque que nait le scoutisme qui peut être vu comme une forme d'initiation martiale par certains aspects (grades, vie collective, marche, survie, endurance, etc.), même si on ne peut enfermer les valeurs du scoutisme seulement là-dedans (d'autant qu'il existe des approches fort différentes).

Le mouvement sportif de l'époque est traversé d'ailleurs par des fractures idéologiques fortes entre ceux qui souhaitent une éducation sportive hygiéniste et militariste (comme Paul Bert) et ceux qui défendent une éducation sportive égalitariste, qui ne souhaite pas valoriser la compétition et le plus fort mais éduquer les plus en difficulté (comme l'ancien communard Paschal Grousset). Le jeu sportif peut donc être utilisé pour des objectifs radicalement différents.
Et le baron de Coubertin intervient dans cette lutte idéologique en promouvant plutôt la vision de droite : « Le jeune sportsman se sent évidemment mieux préparé à partir à la guerre que ne le furent ses aînés et quand on est préparé à quelque chose, on le fait plus volontiers », malgré l'idée de jeux olympiques facteurs de paix qu'il défend par ailleurs.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: L'éducation par le jeu le Mar 18 Aoû - 10:01

Je cherche ici simplement vos propres avis sur la chose et non pas des documents ou références.

Honnêtement pour en avoir cherchés pendant plusieurs années et en avoir rédigés, ce sont les avis de gens passionnés qui m'intéresse.

Certains sont totalement contre alors qu'ils sont eux-mêmes de gros joueurs par exemple.

L'éducation est un sens large, ici on parle de sport. Je ne considère pas ça comme un jeu au sens strict mais la discussion est intéressante.

J'espère avoir encore d'autres avis (celui d'Etrigane serait pour moi un must have ^^ si jamais il nous observe du haut de son mont Olympe ^^)

Merci d'avoir lancé le débat.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: L'éducation par le jeu le Dim 30 Aoû - 23:33

Yep, je relance un peu le débat quelques semaines après mais je viens d'arriver!^^ Je serais également un brin plus empirique.

Pour moi, le jeu vidéo à plusieurs forces pour l'éducation mais ses intérêts principaux sont peut-être en marge de l'éducation à proprement parler.

Le premier, c'est simplement le fait que l'enfant est actif quand il joue, quelque soit le type de jeux auquel il joue. Il essayera toujours de décortiquer les mécaniques du jeu pour gagner. Un jeu de réflexion entrainera sa logique et sa capacité de concentration/réflexion, un jeu de plate-forme/FPS (ba, oui, beaucoup de mêmes jouent à des FPS, même contre l'avis des parents... Combien de fois j'ai lancé Half-life en douce...) ses réflexes et aussi sa réflexion : on analyse toujours les situations auxquelles on fait face, quand à un bon RPG, il impliquera le gamin dans l'histoire, lui donnant l'occasion de faire des choix et de réfléchir à la progression de son personnage, voir d'entraîner son imaginaire (et non, on devient pas schizophrène, promis!^^). ça fait pas mal d'occasion d'utiliser son cerveau pour des situations extrêmement diverses. Il me semble d'ailleurs que plusieurs études récentes ont démontré que le jeu vidéo entraînaient la création de connections inter-neuronnes, quelque soit l'âge d'ailleurs.

Deuxième point fort du jeu pour moi, c'est la capacité à l'éveil. En jouant, on est parfois confronté à des univers d'une certaine époque, à certain animaux etc. ça peut pousser l'enfant à s'intéresser à tel ou tel sujet. Pour un exemple très personnel, je me suis beaucoup intéressé au XVII-XVIIIe siècle avec cossack, aux animaux avec zoo tycoon,sur les mythologies avec Age of mythologie, etc. Un pote s'était aussi pas mal renseigné sur l'égypte ancienne grâce à Pharaoh. Que ce soit par encyclopédie "in-game" ou en développant l'intérêt du môme pour son contexte, le jeu peut attiser la curiosité du dit môme et l'encourager à chercher lui même à se faire une culture sur tel ou tel sujet.

Pour l'éducation a proprement parler, je me suis toujours demandé comment on pouvait exploiter certain jeu pour aborder des sujets complexes. Le cas de KSP me semble intéressant, il peut être très motivant pour les enfants d'essayer de monter en classe un expédition munaire, et ce serait très riches en apprentissage sur les mécaniques du système solaire. Les dev bossent d'ailleurs sur une version "éducative" de KSP, un peu plus simple à capter pour les enfants (Bon, les enfants, calculer le delta-V nécessaire à la mise en place d'une satellite de 4.5 tonnes autour de Duna, puis proposé un modèle de fusée capable de mener à bien la mission. Vous avez 1 heure! Razz ). De même, des jeux comme sandbox universe peuvent permettre aux enfants de mieux comprendre les enjeux d'un système solaire, des équilibres gravitationnels, de la lumière, etc.

Pour ce qui est des jeux sérieux, je me méfie un peu. Comme on a une contrainte le côté ludique peut être vite perdu. Je me souviens pas avoir appris grand chose sur Adi, les leçons étaient surtout là pour débloquer les mini-jeux. En revanche, "Forestia" proposait un truc déjà plus sympa, puisque tu te baladais dans une forêt un peu librement et faisait des mini-jeux pour aider les amis animaux... C'est déjà plus stimulant et encore une fois, plein d'éveil sur la nature, plein d'apprentissage sur la forêt, etc.! N'oublions pas non plus qu'on utilise les lapins crétins avec des enfants dyslexiques avec d'excellents résultats, pourtant les lapins crétins, ça donne l'impression d'un jeu idiot aux parents!

En hors sujet, on pourrait aussi évoquer l'aide des jeux dans certains processus de santé, comme l'anorexie ou la boulimie, où on utilise des Wii et Wiifeet pour travailler sur l'acceptation du corps etc. Nintendo tatonne un peu dans ces eaux en ce moment, avec des résultats intéressants!

Voilà, humble participation pour un sujet pas si simple! Je serais fort intéressé de voir ce débat prospéré! Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: L'éducation par le jeu le Lun 31 Aoû - 8:50

Mereck_bxl

avatar
Aristo-Charpentier
Ce que tu dis me rappelle que les joueurs de flight simulator avait des avantages pour être pris lors des sélections d'études pour être pilote.
Et les fps, également, pour l'armée, au point que l'armée us a carrément fait développer un jeu dans ce but.
Ca améliore les réflexes, mais tu oublies également, selon les modes de jeu, que cela peut amélioré l'esprit de cohésion de groupe - et aussi le réflexe de tuer son adversaire (mais là, c'est remis en question). Ou encore les connaissances au niveau des armes existantes.

Sinon,; quand tu dis ""Forestia" proposait un truc déjà plus sympa, puisque tu te baladais dans une forêt un peu librement et faisait des mini-jeux pour aider les amis animaux..."
J'ai directement repenser à l'épisode de South park : "le Noël des petits animaux de la forêt" Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: L'éducation par le jeu le Mar 1 Sep - 10:07

Je tiens ici à attirer votre attention sur le fait du "sens large".

Si bien pour "éducation" que pour "jeu".

Le symptôme jeux-vidéos est récent, j'ai écris mon mémoire sur les jeux de plateau, de figurine, de société etc. Un chapitre était dédié aux jeux-vidéos, mais généraliser à une seule catégorie n'est pas raisonnable.

Sinon je suis d'accord, notamment pour l'histoire des simulateurs de vol (je m'étais bcp renseigné). En Suède, certains joueurs chevronnés ont été contacté par des compagnies (sorte de scouting quoi), ce qui est tout bonnement extraordinnaire.

Pour l'armée, il existe depuis longtemps un jeu de mise en condition tactique permettant des réflexions.

J'ai fais les tests pour la police (en Belgique) et j'ai été très étonné de voir que notre groupe devait jouer à une sorte de RP papier ayant pour but de trouver des indice sur un crime et créer des équipes opti pour telle ou telle situation, le tout superviser par 5 psychologues.

N'oublions pas la force du jeu sur l'esprit. Tout le monde se rappelle et sait chanter les comptines qu'on nous a appris pour les tables de multiplications par exemple. Ou bien les exercices d'écriture ou le S était un serpent qu'il fallait suivre etc.

Je suis ravi de voir que certains aient parlé de Zoo Tycoon qui a été très apprécié car intégrant une véritable encyclopédie sur les animaux et leurs environnements, chose qui reste rare ingame.

Bref n'hésitez pas à commenter, à donner vos avis.

Merci encore pour vos réactions

Lord

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: L'éducation par le jeu le Ven 4 Sep - 0:04

Mereck_bxl a écrit:"Sinon,; quand tu dis ""Forestia" proposait un truc déjà plus sympa, puisque tu te baladais dans une forêt un peu librement et faisait des mini-jeux pour aider les amis animaux..."
J'ai directement repenser à l'épisode de South park : "le Noël des petits animaux de la forêt" "
Pas faux, comment j'ai pas tiquer en écrivant ces lignes!^^ Mais le jeu est moins niais/gore que ça!^^

C'est vrai qu'on auto centre le propos sur le jeu-vidéo alors qu'il y a d'autres moyen de jeu (le sport aussi d'ailleurs! comme déjà évoqué!). Suffit de voir l'histoire du jeu d'échec, de go, du shôgi etc. Même (aller j'ose) des jeux comme warhammer sont super autant pour leurs dimensions "artistiques" que stratégiques.

Intéressant le coup du RP pour les enquêtes. C'est vrai que ça permet d'assimiler ou de se confronter à des situations de terrains et d'encourager le travail d'équipe. J'aurai été curieux de voir ça!
D'ailleurs, je serais tout aussi curieux de lire ton mémoire sur le jeu, le sujet m'intéresse pas mal!

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: L'éducation par le jeu le Ven 20 Nov - 17:05

Hello,

l'éducation par le jeu, je pense que c'est possible. D'après mon expérience, l'éducation (ou tout du moins l'apprentissage) doit être en plus du jeu. Et non un jeu au dessus du support éducation. Je m'explique. Quand j'étais môme, on m'avait offert une suite de jeu ADI. Le genre de soft ou quand tu pratiques des exercices, tu as droit de jouer à un jeu pourri/obsolète/inintéressant. Le coup de la carotte j'ai jamais trouvé ça génial. Enfin avec moi ça marchait pas.

Je pense qu'amener la connaissance au travers d'un environnement ludique est nettement plus intéressant, quitte à se que le soft "survole" la connaissance, laissant au joueur la possibilité de creuser le sujet s'il est intéressé.
Typiquement, je me suis pas mal intéressé à tout ce qui touche à la 2nde guerre mondiale. Mais ce sont des titres comme company of heroes, medal of honor ou Call of duty qui m'ont donné envie d'en savoir plus. Et pourtant ces titres n'ont rien de bien éducatif. Il doit pouvoir y avoir une alternative entre ces jeux. Je dis pas qu'il faut mettre devant un FPS ou sur Crusader Kings 2 en primaire... quoique ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: L'éducation par le jeu le Ven 20 Nov - 19:45

J'ai entendu parler d'un professeur américain qui a utilisé pour ses cours le fameux Spacechem de Zachtronics. L'avantage du jeu est d'autoriser des approches multiples, parfois très nombreuses, pour un même niveau. Plutôt qu'un puzzle game où il faut trouver LA solution pour réussir, Spacechem encourage la réflexion et met en valeur la réussite de celui qui apprend en lui donnant vraiment l'impression de résoudre une situation grâce à son investissement et sa logique.
Je suis tout à fait convaincu que l'éducation par le jeu est possible^^

Voir le profil de l'utilisateur http://www.etrigane.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum